dimanche 8 mai 2016

Taboulé rose betterave radis

Voici une recette que j'avais repérée sur la cantine des cousins, un blog vraiment sympathique avec des recettes de famille toutes simples comme je les aime. Je l'ai légèrement modifiée pour qu'il se rapproche de mon taboulé classique : j'ai utilisé du boulgour en remplacement de la semoule de couscous, ajouté un mélange de menthe et persil et un oignon rouge. Il m'arrive de mettre des pois chiches cuits mais je n'en avais plus cette fois-ci. C'est une jolie salade très rafraîchissante qui peut être réalisée en toutes saisons en utilisant un radis d'hiver.

 
  Ingrédients :
200 g de boulgour (gros),
3 betteraves moyennes cuites,
15 radis roses,
1 oignon rouge,
1 poignée de raisins secs,
2 citrons,
1 bouquet de menthe,
1 bouquet de persil, 
quelques fleurs de ciboulette,
huile d'olive,
sel, poivre.

 
 Faites cuire le boulgour dans trois fois son volume d'eau bouillante salée pendant une dizaine de minutes. Egouttez et laissez refroidir.
Pendant ce temps, épluchez les betteraves et coupez-les en dés.
Epluchez l'oignon et émincez-le finement. Coupez les radis en fines rondelles.
Ciselez la menthe et le persil.
Dans un grand saladier, mélangez les betteraves, l'oignon, les radis et les raisins secs. Ajoutez le boulgour, le jus des 2 citrons, 3 c. à soupe d'huile d'olive et les herbes. Salez et poivrez à votre goût.
Mélangez délicatement. Parsemez de fleurs de ciboulette.
 
 

vendredi 22 avril 2016

Cake aux orties


Pourquoi faut-il toujours que je fasse les choses dans l'urgence ? Du style à rendre copie au dernier gong... Ce sera encore le cas aujourd'hui puisque cette recette doit être publiée avant le 22 avril et que dans une heure, nous serons le  23 ! Avec le 6 ème carnaval des blogs consacré à l'ortie, Céline me donne l'occasion de retrouver une recette que nous aimons beaucoup : le cake aux orties. 
Un autre classique du printemps que j'accompagne de faisselle de chèvre aux herbes fraîches, un vrai régal ! J'apprécie beaucoup le blog de Céline "Récrénature" et je le suis régulièrement. Elle m'a fait l'honneur dernièrement de me donner un Liebster Award auquel je n'ai pas encore répondu alors je me fais un devoir de participer à son carnaval ! D'autant plus que je ne fais pas beaucoup d'efforts il faut bien l'avouer, l'ortie est une plante que je cuisine régulièrement et cette recette a été publiée au tout début de mon blog, mais elle avait, elle aussi, disparu l'été dernier. 
Agissant au dernier moment, je n'ai malheureusement qu'une vieille photo un peu miteuse de ce cake tout vert à vous présenter... Mais n'hésitez pas à le tester, vous ne serez pas déçus ! C'est un cake d'une grande simplicité de réalisation, le plus long étant la récolte des herbes. Pour votre récolte d'orties et d'achillée, prenez soin de vous éloigner des routes fréquentées, des champs cultivés et de tout endroit qui aurait pu souffrir de désherbant ou pesticides. Personnellement, je laisse dans le fond du jardin, près du tas de compost un petit coin où les orties prolifèrent et j'enfile mes gants de jardin au moment de la cueillette. Je les utilise en cuisine mais aussi pour préparer le fameux purin d'orties qui fertilisera le potager le moment venu.

Ingrédients :
un saladier de feuilles d'orties bien fraîches,
une vingtaine de feuilles d'achillée millefeuille,
quelques feuilles de livèche,
4 oeufs,
120 g de fromage râpé,
250 g de farine,
1 sachet de levure,
1 dl de vin blanc,
1 dl d'huile d'olive.
sel, poivre.

Allumez le four th. 6. 
Lavez et faites pocher à l'eau bouillante les différentes feuilles. Essorez-les et hachez-les.
Dans un saladier, mélangez les oeufs, la farine, le vin blanc, l'huile et la levure. Remuez bien et ajoutez le fromage râpé. Incorporez la verdure. Mélangez. Salez et poivrez.
Versez dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé et huilé.
Faites cuire à four moyen 45 mn.
Servez bien frais tartiné de faisselle de chèvre aux herbes (ciboulette, estragon, cerfeuil...).

des-blogs-et-des-plantes

lundi 11 avril 2016

THE carrot cake

La quête du parfait carrot cake peut devenir une obsession ! (tout comme celle de la parfaite tarte au citron...). En ramassant les dernières carottes dans le potager afin de faire place nette pour les prochains semis, j'ai tout à coup réalisé que je vous avais déjà présenté une recette de muffin aux carottes mais pas de carrot cake. Ce grand classique de la cuisine anglo-saxonne est pourtant un de nos gâteaux chouchous.
Il existe autant de recettes de carrot cakes que de cuisiniers, celle-ci ne contient ni beurre ni poudre d'amande (mais rien ne vous empêche de remplacer une partie de la farine par la même quantité de poudre d'amande) et beaucoup moins de sucre que dans les recettes américaines. 
Mais pas de carrot cake sans glaçage ! Dernièrement, n'ayant plus de fromage à tartiner, j'ai fait un mélange  mascarpone-petits-suisses, bien m'en a pris,  la crème obtenue est parfaite à  étaler et bien plus légère. Libre à chacun de choisir parmi les épices douces son mélange préféré, cannelle, gingembre, muscade, cardamome, vanille...
Ingrédients :
4 oeufs,
180 g de sucre complet (muscovado),
240 g de farine T65,
150 ml d'huile neutre,
280 g de carottes râpées,
1 orange,
80 g de noix hachées,
80 g de raisins secs,
1 c. à s. de cannelle en poudre,
1 c. à s. de gingembre,
1 c. à s. d'extrait de vanille,
1 c. à c. de bicarbonate de soude,
1 c. à c. de levure. 

 Pour le glaçage
250 g de mascarpone,
5 petits-suisses,
50 g de sucre en poudre,
15 gouttes d'huile essentielle d'orange.

Préchauffez le four à 180°C (th.6).
Dans un saladier, battez les oeufs et le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent et doublent de volume.
Ajoutez l'huile et continuez de battre.
Ajoutez la farine, les épices, la levure, le bicarbonate et le zeste d'orange râpé. Mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte bien lisse sans trop travailler la pâte. Ajoutez les carottes râpées, les noix hachées, les raisins secs et le jus de l'orange.
Beurrez et farinez un moule à manqué (ou à charnières) et versez la pâte.
Enfournez et faites cuire 45mn environ. Laissez refroidir.

Mélangez le mascarpone, les petits-suisses, le sucre (que je pulvérise au robot) et l'huile essentielle d'orange. Garnissez le carrot cake avec le glaçage et mettez au frais.
Ce gâteau est bien meilleur si vous attendez quelques heures avant de le déguster, il devient très moelleux et un peu humide.
Tea-time ...

mercredi 30 mars 2016

Gratin de légumes racines.

Racines, je vous aime !!!!! 
Le printemps arrivé alors que nous avons tous hâte de croquer les crudités à pleines dents, il reste encore ces mal aimées, celles qui ont assuré pendant tout l'hiver, celles qui n'ont pas fait défaut, qui se sont si bien conservées dans l'ombre des caves et qui vont encore pendant quelques temps faire la transition. Leur réputation n'est pas méritée, les racines sont des concentrés de saveurs et relèvent puissamment un plat. J'ai réalisé ce gratin avec des légumes un peu oubliés mais qu'on peut à nouveau trouver dans les paniers d'AMAP ou sur les marchés. 
Le persil tubéreux est notre préféré, n'hésitez pas à ajouter la racine à une purée, un court-bouillon, ou une soupe. Rien de perdu avec lui car le feuillage est aussi utilisé, tout comme son cousin le persil commun ou frisé.
Nous nous régalons avec ce genre de gratin, la chapelure persillée qui vient couronner le tout (et que j'ai tendance à glisser sur tous mes gratins...) est un petit bonheur !

De haut en bas, une courge butternut, des patates douces,  du persil tubéreux, des panais, du cerfeuil tubéreux.

Ingrédients :
1 kg de légumes dits anciens
 (courge butternut, panais, persil tubéreux, patate douce, cerfeuil tubéreux...),
3 petits poireaux,
50 cl de lait,
20 cl de crème fraîche liquide,
4 gousses d'ail,
100 g de tomme de brebis râpée,
 1 beau crouton de pain dur,
huile d'olive,
noix de muscade,
sel, poivre.
 
Préchauffez le four à 180°C. 
Lavez et épluchez les légumes racines (conservez le feuillage du persil !) et découpez-les en fines rondelles.
Faites chauffer le lait et ajoutez les rondelles de légumes, une pincée de muscade râpée, salez, poivrez. Faites cuire pendant 5 mn à petit feu. 
Pendant ce temps, épluchez les poireaux, découpez-les en petits tronçons et faites les blanchir à l'eau bouillante salée. Egouttez.
Egouttez aussi les rondelles de légumes en ayant soin de conserver le lait de cuisson. Mélangez ce lait à la crème fraîche liquide.
Huilez l'intérieur d'un moule à gratin et frottez-y  une gousse d'ail écrasée. Tapissez le fond du moule avec la moitié des légumes. Recouvrez de la moitié du mélange lait-crème, parsemez de la moitié de fromage râpé, salez, poivrez et répétez l'opération avec le reste de légumes, de crème et de fromage.
Réduisez le pain dur en chapelure à l'aide d'une râpe. Epluchez les 3 gousses d'ail restantes, hachez-les ainsi que les feuilles de persil. Mélangez le tout. Saupoudrez le plat de cette chapelure persillée et enfournez pour une trentaine de minutes jusqu'à ce que les légumes soient bien fondants.


Cette recette participe  au 67ème défi organisé par Recettes de cuisine sur le thème des fruits et légumes de saison.(Décidément, en ce moment je ne publie que des recettes à base de légumes !)

Défi Fruits et légumes de saison

vendredi 25 mars 2016

Le pounti auvergnat

Voici une recette qui avait disparu de mon blog cet été et qui a été mystérieusement retrouvée.. Je me dépêche de la publier à nouveau (même si ma dernière recette contenait aussi des bettes !) car la saison des légumes à feuilles arrive à grands pas !
L'Auvergne nous régale avec ses merveilleux fromages AOP parmi les meilleurs français, Saint Nectaire, Bleu d'Auvergne, Salers, Cantal et Fourme d'Ambert. La truffade, la potée et les lentilles du Puy sont appréciées et cuisinées dans la France entière; mais le pounti auvergnat reste dans l'ombre. Ce plat traditionnel mêlant le sucré-salé est un plat unique et ressemble à un pudding aux herbes ! Autrefois, on l'emportait facilement pour le panier-repas et aujourd'hui  les randonneurs l'apprécient toujours ! Certains le réalisent avec une base de pâte à crêpes mais nous préférons la version utilisant un reste de pain rassis.
Comme pour toutes les recettes paysannes, chaque famille avait sa recette, on  pouvait y ajouter un hachis de viande, du lard fumé, du jambon sec et toutes les herbes du jardin disponibles, feuilles de bettes, épinards, oseille... L'ajout de pruneaux est une constante.
Le pounti est un plat très sain contenant peu de matières grasses; de plus, il se conserve plusieurs jours et contrairement à un cake salé, il ne sèche pas.

 
Ingrédients :
250 g de pain rassis
un saladier de verdure (300 g environ de feuilles de bettes, épinards...)
200 g de poitrine fumée,
1 oignon
1 gros bouquet de persil,
5 oeufs,
1/2 l de lait,
20 pruneaux moelleux,
sel, poivre.
 
 Coupez le pain en petits morceaux et mettez-le à tremper dans le lait.
Hacher finement le persil, les feuilles de bettes et l'oignon. Coupez la poitrine fumée en lardons.
Dans un grand saladier, fouettez les oeufs avec sel et poivre. Préchauffez le four à 210°C.
Mixez le mélange de pain rassis  afin d'obtenir une pâte épaisse. Versez dans le saladier, mélangez puis ajoutez les herbes. Terminez avec les lardons et rectifiez l'assaisonnement. 
 
 Versez la moitié de la préparation dans un grand moule à cake chemisé de papier sulfurisé. Incorporez la moitié des pruneaux puis le reste de la préparation. Terminez avec les pruneaux restants que vous ferez disparaître sous la surface et faites cuire de 45 mn à 1 heure. Dégustez chaud ou froid accompagné d'une salade verte. 
Le pounti se découpe plus facilement en tranches lorsqu'il est froid et il gagne à être mangé le lendemain.


dimanche 20 mars 2016

Tarte aux bettes, brebis, pignons et raisins secs

C'est le printemps ! Une vraie et belle journée de printemps ensoleillée ! Après toutes ces jours de pluie, quel plaisir de faire prendre l'air à mon appareil photo ! Et par la même occasion de vous présenter cette tarte aux bettes qui nous a régalés.  Bettes, pignons et raisins secs, voilà une association qui n'a plus besoin de faire ses preuves. Utiliser du yaourt de brebis en guise de liant est par contre très nouveau  pour moi . Depuis cette semaine, nous avons dans notre AMAP une productrice de fromages de brebis qui propose des yaourts à tomber ! Ils sont tellement crémeux qu'ils remplacent très avantageusement la crème fraîche dans ce genre de préparation.
Voici donc une tarte très saine pour fêter l'arrivée du printemps !


 Ingrédients :
Pour la pâte brisée : 
250 g de farine T65,
1 oeuf,
4 cl d'huile d'olive,
1 c à café de sel,
5 cl d'eau.

Pour la garniture :
500 g de petites bettes (avec des tiges colorées, c'est plus joli !)
1 oignon,
2 gousses d'ail,
2 yaourts de brebis,
3 oeufs,
150 g de tomme de brebis,
une poignée de raisins secs,
une poignée de pignons de pin.

  Commencez par faire la pâte brisée : mélangez la farine avec le sel et l'huile d'olive. Incorporez l'oeuf et mélangez. Ajoutez l'eau petit à petit. Travaillez la pâte afin qu'elle devienne bien souple mais ne pétrissez pas trop. Formez une boule et couvrez de film étirable. Gardez au frais au moins deux heures.
Préchauffez le four th. 7 (210°C). 
Epluchez et hachez l'oignon et les gousses d'ail. Réservez.
Lavez et séchez les bettes. Emincez côtes et feuilles.
Faites revenir dans une cuillère à soupe d'huile d'olive, l'ail, l'oignon et les bettes. Lorsque les côtes sont tendres, ajoutez les pignons et les raisins secs.
Dans un saladier, mélangez les oeufs, les yaourts et la tomme de brebis râpée. Salez et poivrez.
Ajoutez les bettes et remuez. 
Etalez la pâte et foncez-en un moule à tarte. Piquez le fond et les côtés.
 Répartissez la garniture et glissez au four pour une quarantaine de minutes. Si la pâte colore trop vite, baissez le thermostat à 6 (180°c) en cours de cuisson.

samedi 20 février 2016

Cake marbré au yaourt, potimarron et chocolat.

Voici un cake qui pourrait tout à fait être servi pour un goûter d'Halloween ! Je l'ai mis au point pour qu'il plaise aux enfants, le cake marbré étant un de leur gâteau préféré. Il est amusant à réaliser avec ses alternances de couleurs et en plus il est beau et bon ! Le cake marbré, c'est toujours une surprise : on ne sait jamais à quoi il va ressembler, comment vont se répartir les strates de chocolat suivant la générosité des cuisiniers... Celui-ci est magnifique car la vanille a été remplacée par une purée de potimarron parfumée à l'orange. Pour qu'il soit facile à réaliser par les enfants, j'ai dosé les ingrédients en pots de yaourts.

Ingrédients :
 1 yaourt nature,
1 pot de purée de potimarron cuite à la vapeur
 (j'ai utilisé de la courge Blue Ballet),
3 pots de farine de grand épeautre T80,
1 pot de sucre de canne,
1/2 pot d'huile neutre,
2 oeufs,
1 sachet de levure,
120 g de chocolat noir à cuire,
1 orange.
Préchauffez le four à 180° (th. 6).
Videz le pot de yaourt dans un saladier et utilisez-le pour mesurer le reste des ingrédients.
Ajoutez les oeufs, le sucre, l'huile, la farine et la levure.
 Mélangez afin d'obtenir une pâte bien lisse.
Faites fondre le chocolat au bain-marie. 
Divisez la pâte en deux récipients.
 Dans le premier, versez la purée de potimarron. Parfumez avec le zeste d'orange râpé.
 Dans le deuxième récipient, versez le chocolat fondu. Mélangez bien.
Chemisez un moule à cake avec du papier sulfurisé huilé.
Versez les deux préparations avec une cuillère à soupe en les alternant.
Glissez au four et laissez cuire 50 mn.
 Laissez refroidir sur une grille.
 Ce gâteau se conserve très bien et reste moelleux plusieurs jours grâce à la pulpe de potimarron.
La prochaine fois, j'essaie un tricolore !